Colonisation en Afrique
Colonisation en Afrique. Source: COPA

Si beaucoup d’Africains pensent que la colonisation était positive, c’est parce qu’ils sous-estiment gravement, ignorants des faits, l’ampleur des crimes qui ont été commis. Voici des chiffres non exhaustifs.

  • La répression des indépendantistes kényans par les Anglais, 1952-1960 : 90 000 morts.
  • Le génocide namibien par les Allemands, 1904-1907 : 100 000 morts.
  • La famine dans le très fertile Ouganda sous occupation anglaise, 1918-1919 : 100 000 morts.
  • La répression des indépendantistes camerounais par la France, 1955-1971 : 60 000 à 120 000 morts.
  • La répression des indépendantistes malgaches par la France, 1947-1949 : 89 000 à 200 000
    morts.
  • L’épidémie de la maladie du sommeil en Ouganda sous occupation anglaise, 1906 : 200 000 morts.
  • La répression de la révolte Maji Maji par les Allemands en Tanzanie, 1905-1907 : 325 000 morts.
  • L’invasion coloniale de Madagascar par la France, 1894-1904 : 500 000 morts
  • La politique esclavagiste du roi des belges Léopold II en RD Congo, 1890-1911 : 12 à 32 millions de morts.

Du début de la colonisation vers 1880 jusqu’en 1930, l’Afrique au sud du Sahara a connu 73 millions de pertes humaines supplémentaires à celles de l’esclavage. Vers 1930, la population africaine était presque éteinte. Les deux traites négrières et la colonisation ont donc réduit, directement et indirectement, la population africaine de 78 à 84%. Il s’agit d’une extermination.

Photos d’illustration :
En haut à gauche : les têtes coupées des indépendantistes camerounais par la France
En haut à droite : les mains coupées des congolais sous les ordres des colons Belges
En bas à gauche : un camp de concentration au Kenya ou les Anglais infligeaient aux indépendantistes des tortures
innommables : Viol, castration, simulation de noyade, pendaison, certains étaient mêmes rôtis vivants.
En bas à droite : les têtes coupées des indépendantistes mozambicains par les Portugais.

Herman Gache Kamite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here