afrique immigré dans la pauvreté
Crédit photo: malizine.com

Le Vice premier ministre italien a eu le mérite de dire haut ce qui se sait tout bas dans la misérable vie déguisée des pays africains soumis au joug de la mère patrie, le France, qui n’a jamais abandonné son hégémonie sur ses colonies.

Malgré une indépendance scabreuse qui dure depuis plus d’un demi siècle, la France continue de soumettre les africains à l’esclavage au profit de ses seuls intérêts.

Révélation

En octobre 2018, le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini avait accusé Paris, de renvoyer les migrants en Italie. Depuis janvier 2018 jusqu’en octobre 2018, la police française a mené plus de 45 000 procédures de refoulement, sur la côte, à Vintimille, ou en montagne, selon le ministère de l’intérieur français. Ce que dénoncent les associations de défense des migrants.

Contrairement aux autres colonisateurs, la France a continuer a torpiller la gestion politique et économique des Etats soit disant libérés.

Exploitation

L’Italie estime que c’est la France qui doit s’occuper des migrants, puisque c’est elle qui pille ses richesses. Au lieu d’un relâchement politique, l’Empire colonial français s’est plutôt rempli les caisses abusivement par de nombreux traités obscures signé avec la complicité des dirigeants marionnettes acquis a leurs intérêts après leur retraits fictif des territoires conquis. Luigui Di Maio s’en prend également au fameux Franc CFA” qui, pour lui “est un instrument d’asservissement qui permet à la France de soumettre les africains à l’esclavage”.

Décolonisation

Sans mâcher ses mots, le vice-président du Conseil des ministres italien et dirigeant du Mouvement cinq étoiles (M5S), Luigi Di Maio, demande à la France de décoloniser ces quatorze pays immédiatement. Selon lui,

« certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains ».

Engagé, Di Maio entrevoit une initiative parlementaire du M5S, impliquant notamment le gouvernement et les institutions européennes, visant “à sanctionner tous les pays qui ne décolonisent pas l’Afrique”.

Extorsion

Di Maio estime également que la France qui «imprime une monnaie, le franc des colonies», dans « des dizaines de pays africains », finance ainsi sa dette publique.

“Si la France n’avait pas les colonies africaines, parce que c’est ainsi qu’il faut les appeler, elle serait la 15e puissance économique mondiale, alors qu’elle est parmi les premières grâce à ce qu’elle est en train de faire en Afrique”,

a-t-il conclu.

Sanction

Le ministre italien a appelé l’Union européenne à instaurer des sanctions à la France pour son rôle dans la crise migratoire,

“L’UE devrait sanctionner la France et tous les pays qui comme la France appauvrissent l’Afrique et font partir ces personnes parce que la place des Africains est en Afrique pas au fond de la Méditerranée”,

a-t-il déclaré dimanche, lors de son déplacement dans les Abruzzes. Le vice Premier ministre italien Luigui Di Maio, annonce que la France sera bientôt convoquée devant le Conseil de l’Union Européenne pour être sanctionnée pour des “crimes d’esclavage” à l’origine de l’immigration.

Rodrigue Tapeo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here