sagesse africaine, cobra royal, python réticulé
Partager cet article

Cette image pourrait s’appeler “L’étreinte de la mort”, ou “le dernier repas” , ou même “Le repas de trop” qui mérite un instant de réflexion.

Un cobra royal (un des serpents les plus venimeux au monde) assailli par la faim, aperçoit un python réticulé (un serpent impressionnant de par sa longueur).

Sa confiance en la charge létale foudroyante de son venin fini de le convaincre qu’il lui suffirait d’atteindre mortellement le python pour s’assurer de son repas du jour.

Il réussi à mordre le python et à lui infliger son venin. Mais ce qu’il n’avait pas prévu, c’est la capacité de ce dernier à s’enrouler autour de lui, et a l’étouffer avant que son venin ne lui ôte la vie. La proie et le prédateur furent tous deux retrouvés mort l’un dans les bras de l’autre tel deux amoureux surpris par l’horloge du temps. Une représentation tragique mais pleine d’enseignement.

Dans la vie, il faut savoir choisir ses combats, avoir foi en ses capacités et en ses armes est une chose, mais pouvoir sortir indemne de chaque lutte sans séquelles irréversibles relève de la sagesse.

Lorsque l’adversité devient une réalité, il faut être préparé aux deux issues, la victoire ou l’échec (la continuité de la vie ou la mort), et savoir à l’avance ce qu’un échec pourrait vous coûter.

Il est important de connaître la capacité de nuisance de l’adversaire avant de s’engager, mais surtout définir ce qu’on est prêt à perdre en cas de confrontation. Sans cela, l’issue de la confrontation peut vous être fatale à tous moments.

Tous les combats, même ceux qui vous semblent les plus facile, ne sont pas utile quand on ne peut pas mesurer le risque, et vos capacités offensives ne sont pas toujours suffisantes pour vous garantir la victoire. Pouvoir, c’est prévoir, c’est ainsi que, prévoir, c’est pouvoir.

Kassim Traoré

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here