lave-mains rwanda, covid-19
Partager cet article

Télétravail vivement encouragé, déplacements réduits au maximum, des lave-mains installés dans les rues, le recours aux drones pour asperger les rues. Le Rwanda de Paul Kagame s’impose comme le pays le mieux équipés pour faire face à la pandémie en Afrique.

Pour faire face efficacement au nouveau coronavirus au Rwanda, COVID-19, et tenter de contenir la propagation du virus, les autorités rwandaises installent des désinfectants modernes de lave-main dans les rues de Kigali.

Le pays du président Paul Kagame est aussi le premier pays africain à faire recours aux drones volants pour asperger les rues d’un liquide désinfectant dans sa capitale.

Face à la vitesse à laquelle se répand aujourd’hui le virus COVID-19, ces drones sont une alternative jugée très efficaces et destinés à pulvériser des endroits désignés et préalablement identifiés comme foyer potentiel du virus.

Dans un contexte lourd d’incertitude où la pandémie de l’heure est sur toutes les lèvres, barrer la voix et limiter les dégâts à ce qu’il convient de qualifier de « cauchemar humanitaire » devient une impérieuse nécessité.

Le meilleur conseil pour l’Afrique est de se préparer au pire et de se préparer dès aujourd’hui,

a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé. Au Rwanda, le nombre de cas actualisé est arrivé à 11.

Avant de franchir le seuil d’un centre hospitalier, il est obligatoire de se laver les mains avec du savon car les mains porteuses du virus peuvent également propager le virus »,

conseille un médecin Rwandais sur son blog.

Face à cette crise sanitaire de coronavirus a Rwanda, le pays de milles collines est l’un des premiers pays à avoir fermé son espace aérien en l’occurrence l’aéroport international de Kigali qui reste clos pour 30jrs. Les voyages aériens étant considérés comme principal facteur qui a beaucoup contribué à la dissémination du virus COVID-19 à travers le monde.