la Nouvelle-Calédonie dit
Partager cet article

Avec 53,26% de voix, le “NON” l’emporte sur le “OUI” au vote pour l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, avec un taux de participation de 86%, selon les chiffres communiqués.

La France garde son contrôle sur cet archipel une fois de plus.

Au deuxième référendum d’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie dimanche 4 octobre 2020, les résultats donnent une victoire au “NON” et relance le débat sur l’indépendance de l’archipel au 21e siècle.

En 2018 déjà il y a deux ans, les Calédoniens avaient toujours dit “NON” sur la même question de l’indépendance de leur île.

Selon les accords de Nouméa entre la Nouvelle-Calédonie et la France, un troisième référendum sera organisé dans deux ans toujours autour de l’indépendance de l’île française.