president de la caf ahmad ahmad
Partager cet article

Contre la décision de la FIFA qui suspend le président de la CAF, Ahmad Ahmad, ce dernier dépose un recours devant Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Pour le président de la CAF, Ahmad Ahmad, « cette décision n’a pas été rendue de façon juste et impartiale ».

En effet, dans le communiqué de presse publié le 25 novembre par l’équipe de Ahmad, il ressort que le cabinet d’audit PwC mandaté par la FIFA pour investiguer sur l’administration du football Africain oeuvrait déjà pour la CAF sous son mandant.

Une situation qui pose de fait un problème de conflit d’intérêt et de manque d’impartialité, selon l’équipe de Ahmad Ahmad.

En plus de cette irrégularité, le communiqué de presse fait mention de ce que l’enquête qui devait être strictement confidentielle, s’est retrouvée sur la place publique par voie de presse sur des fuites d’informations.

Ajouté à cela, l’audition du président Ahmad Ahmad qui ne s’est pas tenu selon les standards attendus et habituels puisqu’il n’a pas pu présenter ses témoins.

L’équipe de Ahmad Ahmad entend de ce fait suspendre la décision de la FIFA, pour que Ahmad Ahmad puisse achever son mandant et continuer sa campagne électorale pour une réélection à la tête de la Confédération Africaine de Football (CAF).